Week-end à Londres : shopping, musées, et magie !

 
Il y a quelques semaines, j’ai passé 3 jours à Londres en famille. C’est donc avec la capitale britannique que j’inaugure ce blog !

Jour 1 :

 

Nous arrivons à la gare de St-Pancras vers midi, après un voyage confortable et rapide en Eurostar.
=> Article : Prendre l’Eurostar en fauteuil roulant

Pour les fans d’Harry Potter (dont je fais partie), direction la gare de King’s Cross (juste à côté), pour un arrêt obligatoire au « Harry Potter Shop » de la voie 9 3/4. La boutique, inaugurée il y a deux ans par Warwick Davis, se situe à proximité des voies 9 et 10 et regorge d’objets divers en rapport avec le monde des sorciers : t-shirts, écharpes, posters, animaux en peluche, baguettes, bonbons,…il y en a pour tous les goûts (et tous les prix) ! Le magasin est petit et souvent bondé, la circulation en fauteuil roulant peut donc s’avérer difficile, mais comme souvent il suffit d’être patient… À droite de l’entrée, il est possible de se faire prendre en photo (et de l’acheter ensuite dans la boutique, mais on peut aussi en faire avec son propre appareil) devant un faux chariot à bagages, mais la file est généralement assez longue.

Après cette petite pause « magique », nous descendons dans la station de métro pour acheter nos « Oyster Cards », indispensables pour emprunter les transports en commun.

Nous prenons ensuite le bus vers notre hôtel (Equity Point London Paddington).
[Plus d’infos dans cet article : Hébergements accessibles à Londres]

Une fois le check-in effectué et les valises déposées, direction Oxford Street pour un peu de shopping ! Depuis Paddington, le bus nous emmène en 20 minutes vers cette avenue qui compte pas moins de 300 magasins. Nous sommes début novembre et les décorations de Noël sont déjà installées dans les vitrines de l’immense Selfridges. Nous passerons près de trois heures à parcourir Oxford Street et Regent Street, mais on pourrait facilement y passer la journée. Le célèbre Hamley’s (plus grand et plus ancien magasin de jouets au monde) mérite le coup d’oeil, même si vous n’avez pas d’enfants, mais attention à la foule ! Et si comme moi vous aimez la marque à la pomme, n’oubliez pas de faire un petit passage à l’Apple Store…
 Tous les magasins sont accessibles en fauteuil roulant (entrée de plain-pied), mais la circulation est parfois difficile dans les allées étroites et bondées.

Vers 19h, la fatigue commence à se faire sentir, nous reprenons donc le bus vers Paddington. Nous choisissons au hasard un restaurant italien, le « Bizzarro », et ne sommes pas déçues : les pains à l’ail servis en entrée sont délicieux, les plats (pâtes et viande) sont bons et copieux. Le personnel est aux petits soins et les prix très raisonnables. Nous y retournerons le lendemain !
 Il y a une marche de +- 15 cm à l’entrée. Heureusement, j’avais ma petite rampe portable avec moi et un employé est immédiatement venu l’installer, j’ai donc pu entrer facilement. Les toilettes ne sont pas accessibles.

Après cette journée bien remplie, retour à l’hôtel pour un repos bien mérité !

Jour 2 :

 

Après une nuit entrecoupée par les discussions bruyantes des autres résidents dans notre couloir (merci aux Allemands qui sont restés 10 minutes devant notre porte à 4h du matin), nous prenons un bon petit-déjeuner et quittons l’hôtel sous un ciel bleu et une vingtaine de degrés (nous sommes en novembre, vive le réchauffement climatique !).

Une demi-heure de bus plus tard, nous voici à Trafalgar Square.

Un endroit que je connais bien, pour y avoir passé plus de 36h non-stop lors de l’avant-première du tout dernier Harry Potter, le 7 juillet 2011. La nuit était longue, mais l’attente en valait la peine puisque j’ai tout de même eu droit à une photo avec Ralph Fiennes (alias Lord Voldemort) !

Aujourd’hui, pas de Harry au menu mais des Van Gogh, Monet et autres Renoir. La célèbre National Gallery abrite 2300 peintures datant de 1250 à 1900. Nous y passerons une heure et demie, consacrée principalement aux impressionnistes, que je préfère de loin aux peintures plus anciennes de la Renaissance.

Nous ferons ensuite une petite pause au National Café, qui propose des sandwiches, quiches, bols de soupe et parts de gâteau en libre-service. Pour environ 10€ par personne, c’est bon mais le prix ne me semble pas justifié.

 L’entrée principale de la National Gallery comporte un escalier. Un employé nous a aiguillées vers une entrée accessible, juste à droite de l’escalier, mais celle-ci était fermée pour cause de travaux. Nous sommes finalement entrées par le National Café, qui se trouve sur le côté droit du musée, et avons emprunté un ascenseur vers l’étage. Les ascenseurs sont larges et les toilettes parfaitement accessibles. L’entrée est gratuite pour tous!

Nous quittons Trafalgar Square et partons à pieds vers le parlement britannique et son fameux Big Ben. En chemin, nous passons devant les « Horse Guards » (gardes à cheval) et Downing Street, où se trouve la résidence du Premier Ministre. Il est possible de visiter le parlement (nous ne l’avons pas fait), mais la visite de Big Ben est réservée aux résidents du Royaume-Uni.

A côté du parlement se dresse l’Abbaye de Westminster, où ont lieu les couronnements et certains mariages royaux. J’ai eu l’occasion de la visiter en 2013 : la nef est assez impressionnante (la plus haute d’Angleterre avec ses 31m) et la salle capitulaire octogonale (Chapter House) vaut le coup d’oeil.

 Les visiteurs en fauteuil roulant doivent entrer par la « North Door » (porte nord), qui se situe le côté gauche de l’Abbaye (quand vous êtes face à l’entrée principale). C’est la première entrée que vous verrez en venant du parlement (voir photo). Vous pourrez accéder à la majeure partie des lieux, seules quelques chapelles nécessitent de franchir une ou deux marches.

L’entrée est gratuite pour les personnes en fauteuil et leur accompagnateur. Le prix normal est de 18£/adulte (15£/étudiant, 8£/enfant de 11 à 18 ans, gratuit pour les enfants de moins de 11 ans). Des audio-guides (en 10 langues différentes) sont proposés gratuitement. Les photos ne sont pas autorisées.

De l’autre côté de la Tamise, le London Eye offre une vue imprenable sur la ville. À plus de 130 mètres de haut, on peut apercevoir tous les monuments les plus célèbres. J’y suis allée en 2011 et j’ai vraiment apprécié l’expérience. Etant donné le prix assez élevé, je conseille d’y aller seulement si le ciel est dégagé.

 La roue peut être ralentie ou arrêtée pour permettre l’embarquement de personnes en fauteuil roulant. Le site internet conseille de réserver ses tickets à l’avance (par téléphone au 0044/8712220188 ou par mail à accessiblebooking@londoneye.com), mais si vous ne maîtrisez pas l’anglais il est possible de les acheter sur place. La personne handicapée paye le prix plein (18 à 23£) et a droit à un accompagnateur gratuit.

En-dessous de la roue se trouve le London Eye Pier, où il est possible d’embarquer dans différents bateaux. Nous avons prévu de prendre le Thames Clipper jusqu’au Tower Bridge, mais malheureusement, je ne peux pas monter à bord du bateau (vous trouverez le récit de ma mésaventure dans cet article)… Nous cherchons donc un bus pour nous rendre à destination (nos tickets pour la visite du pont étant déjà réservés).

Une demi-heure plus tard, nous arrivons (grâce au bus RB1) au pied de l’imposant Tower Bridge. La visite démarre au pied de la tour nord et dure environ une heure. Nous avons droit à un petit film retraçant l’histoire de la construction du pont puis traversons la passerelle ouest (l’autre passerelle étant en travaux) au coucher du soleil : la vue sur la Tamise et les tours de la City est magnifique ! En sortant de la tour sud, direction la salle des machines pour comprendre le mécanisme hydraulique qui autrefois permettait de soulever le pont (avant 1974).

 Le pont est entièrement accessible grâce à plusieurs ascenseurs. Il y a également un (immense) wc adapté (sérieusement, il est aussi grand que ma chambre !). L’entrée est gratuite pour la personne en fauteuil et un accompagnateur. Le prix normal est de 9£/adulte (6,30£/étudiant et 3,90£/enfant de 5 à 15 ans). Tous les tickets peuvent être réservés en ligne à cette adresse.


Si la vue depuis le Tower Bridge n’est pas assez impressionnante pour vous, ou si vous cherchez une alternative au London Eye, vous pouvez également monter en haut du Shard. Ce gratte-ciel pointu a été inauguré en juillet 2012. C’est actuellement le plus haut de l’Union européenne (309 m). Depuis le 72è étage, la vue est exceptionnelle : par temps clair, on peut voir à plus de 65 km. J’y suis montée en 2013, et si je devais résumer ma visite en un mot ce serait « Waouh » !

 Les deux étages ouverts au public sont parfaitement accessible. Etonnement, il n’y a pas de wc à l’étage. Les personnes handicapées bénéficient d’un tarif réduit (19£ en réservant à l’avance au 0044/8444997111, 24£ sur place) et ont droit à un accompagnateur gratuit. Le tarif standard est de 25£ à l’avance ou 30£ sur place (20 à 25£ pour les étudiants, 19 à 24£ pour les enfants de 4 à 15 ans).

Pour terminer cette journée en beauté, pourquoi ne pas aller faire un petit tour au British Museum ? Il ferme à 20h30 le vendredi (au lieu de 17h30), et en plus l’entrée est gratuite (pour tous)!

Après une demi-heure de bus, nous pénétrons dans ce bâtiment colossal. Nous y passerons une heure et demie, bien trop peu pour tout voir mais suffisant pour admirer quelques incontournables : la Pierre de Rosette, les statues égyptiennes, momies et sarcophages, la frise du Parthénon, l’échiquier médiéval de Lewis (vu dans Harry Potter à l’école des sorciers) et une statue de l’île de Pâques !

 Des monte-charges sont installés de chaque côté de l’escalier qui mène à l’entrée principale. Les plans disponibles à l’entrée pour 1£ indiquent les emplacements des différents ascenseurs. Les allées sont bien larges et le sol lisse (je n’ai pas pu résister à l’envie de piquer une petite pointe de vitesse dans certains couloirs vides…). Le musée organise régulièrement des « visites tactiles » pour les visiteurs malvoyants.

Un dernier trajet en bus nous conduit à Paddington, où un bon dîner italien nous attends avant de rejoindre notre hôtel.

Jour 3 :

Cette dernière journée est consacrée à une expérience que j’attends depuis des mois : la visite des studios Warner Bros de Leavesden, où ont été tournés les 8 films Harry Potter. On peut y découvrir des centaines d’objets créés spécialement pour les films, des décors intérieurs et extérieurs, des costumes,… La visite commence par la célèbre Grande Salle, avec les tables des quatre maisons et celle des professeurs. On passe ensuite à côté du dortoir des Gryffondors, du bureau de Dumbledore, de la cabane de Hagrid, de la salle des potions,… Il est aussi possible de se faire filmer et photographier sur des balais devant un écran vert : le décor est ajouté par ordinateur et le résultat est impressionnant ! Chaque photo ou vidéo coûte une dizaine de livres, mais quand on aime on ne compte pas… La partie extérieure rassemble notamment la maison des Dursley, le magicobus et la voiture volante. La visite se poursuit avec le département maquillage, où l’on peut admirer le travail réalisé pour créer des créatures plus vraies que nature. Après avoir exploré le chemin de traverse, on découvre différentes maquettes, dont une immense représentation du château de Poudlard illuminé. Le tour se termine par l’inévitable boutique de souvenirs, dont il est difficile de ressortir les mains vides…

 La visite est entièrement accessible en fauteuil roulant (manuel ou électrique). Les scooters ne sont pas autorisés mais peuvent être échangés gratuitement contre un fauteuil manuel à l’entrée. Le Chemin de Traverse est constitué de pavés difficilement praticables en fauteuil (mais moins que ceux de Bruxelles !). Le « pont vers nulle part » est uniquement accessible par des escaliers. Dans la partie « balais volants », il est possible de s’approcher au plus près du balai pour faciliter le transfert (avec de l’aide, j’ai réussi à m’installer). Les balais ne bougent pas pendant la vidéo mais le « siège » ne comporte pas de dossier.

Infos pratiques :

Il est obligatoire de réserver ses tickets à l’avance. Seuls les tickets standards peuvent être réservés sur le site internet (33£/adulte, 25,50£/enfant de 5 à 15 ans). Si vous êtes en situation de handicap, deux solutions s’offrent à vous :

– Téléphoner directement au Studio Tour pour réserver (0044/8450840900). Vous pouvez également poser des questions par email(access@wbstudiotour.co.uk), mais les billets peuvent uniquement être achetés par téléphone. La personne handicapée paye le prix plein et a droit à un accompagnateur gratuit (sur présentation d’un justificatif tel qu’une carte de stationnement).Pour se rendre aux Studios, il faut prendre le train de London Euston à Watford Junction (20 min, environ 15£ A/R), puis une navette (bus) jusqu’aux studios (15 min, 2£ A/R). Les deux sont apparemment accessibles, mais je n’ai pas testé (si vous avez choisi cette solution, votre avis m’intéresse !).

– Réserver une excursion en bus chez GoldenTours (nous avons opté pour cette solution), en téléphonant au 0044/ 2072337030 (précisez que vous avez besoin d’un bus accessible avec une rampe – en anglais : « I need a wheelchair accessible bus with a ramp »). Les bus partent toutes les heures de Victoria Station et vous déposent directement aux Studios (le trajet dure environ une heure et le temps sur place est de 3h30 – un minimum pour une 1ère visite !). Le prix (qui comprend l’A/R et l’entrée aux studios) est de 59£/adulte et 54£/enfant (un accompagnateur gratuit par personne handicapée).

Nous quittons Londres les yeux remplis de magie, et les cartes mémoires remplies de photos. Le retour en Eurostar se passe aussi bien que l’aller (nous avons eu plus de chances que les passagers qui ont récemment passé toute une nuit bloqués dans leur train sans électricité…), et nous avons hâte de revenir !

Si vous avez des informations complémentaires à apporter, n’hésitez pas à laisser un commentaire !

Blandine

 

3 Commentaires

  1. Merci beaucoup je pars 3 jours sur Londres en avril avec ma fille qui se déplace en fauteuil roulant manuel. Elle désire visiter le musée d harry potter .merci pour vos informations

  2. Merci pour ce Billet à environ un mois de mon départ pour un Week-end Londonien en Mars. La durée de mon séjour est similaire. J’espère Blandine présenter de Belles Photos de Londres à mon Retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *